2
Partages
PinterestGoogle+Linkedin

QU’EST CE QU’UNE COTE DE BOEUF ?

 

Vous voilà attablé devant votre assiette, une splendide côte de bœuf vous attend, bien grillée, slurp!

Vous êtes vous demandé ce que vous allez manger ?

De la viande, d’origine contrôlée, issue de l’agriculture biologique, premier choix vous dira le boucher.

Une belle pièce, cuite au grill, vous allez vous régaler s’exclame le restaurateur!

Une honte, pauvre bête, maltraitée avec ça ! diront les défenseurs des animaux.

Une hérésie pour les végétariens.

Un don du ciel pour le réfugié politique qui voit là son premier vrai repas depuis longtemps.

Des protéines et du sang, c’est fortifiant dira la mère de famille, « mange mon fils » !

Bien-sûr c’est tout cela, sans préjuger d’une interprétation ou d’une autre. Tout est concevable et se vaut, mais tout est irréel, anthropomorphique.

Certains ne se poseront pas la question.

Et pourtant, à y bien regarder, qu’est-ce que c’est ?

Un ovule de vache, un spermatozoïde de taureau, de l’herbe et de l’eau et voilà, rien d’autre sauf un peu d’oxygène. Le reste, c’est le miracle de l’organisation de la vie.

Après de savants calculs, il s’avère que pour fabriquer 1kg de viande en 3 ans, il faut 20kg d’herbe (matière sèche) par an. Pas si mal !

Par contre l’homme est la tristesse de la désorganisation. Il n’organise que lui-même, détruisant tout le reste.

Prenez un ovule de femme, un spermatozoïde d’homme, du lait en poudre, des vaccins, des antibiotiques, des pesticides, des bonnes intentions, plus le reste, c’est la gabegie des hominidés.

Soyons confiants, il va se ressaisir, internet est plus fort que les hiéroglyphes, que la grande bibliothèque d’Alexandrie, que tous les écrits précédents. Ce sont ces écrits qui nous ont amenés à ce que nous sommes. Un total désespoir écologique avec une étincelle spirituelle, artistique et scientifique.

Donnons-nous quelques siècles pour revenir à une harmonie avec la nature, mais commençons tout de suite, il y a du pain sur la planche.

L’écologie elle, détermine notre survie!

IN-ECOL, l’écologie intérieure, celle dont on se fout complètement est en train d’éclore. Réservez lui toute votre attention, il en va de votre vie.

Article précédent

LE PRINCIPE

Article suivant

VOS DENTS

4 Commentaires

  1. BONTEMPS
    15 décembre 2015 à 14 h 58 min — Répondre

    J’ai parcouru votre site qui me parait intéressant sur le lien alimentation/dentition.
    Le lien une côte de boeuf a retenu particulièrement mon attention ainsi que les commentaires de cette page.
    Merci pour ces explications.

    • 15 décembre 2015 à 15 h 14 min — Répondre

      C’est le regard qu’on porte aux choses qui change nos actions. Je glisse souvent des articles dits « décalés ». Pour faire prendre conscience, pour justement interpeller. Merci de votre commentaire, c’est par eux que nous nous enrichissons.

      Doc PaJe

  2. ANTOLA
    22 octobre 2015 à 18 h 45 min — Répondre

    Docteur,
    Pouvez-vous préciser votre pensée ?
    Est-ce que la côte de boeuf est bonne pour la santé ?
    A vous lire …on dirait que non !
    Mais alors dîtes le haut et clairement 🙂
    Bio ou pas bio, les animaux passent dans le même abattoir…..
    Et récemment dans notre département, l’abattoir d’Alès, des espions se sont glissés à l’intérieur (car il est bien connu que ce type d’endroit est fermé comme une prison) pourquoi ?
    Il suffit de taper « abattoir Alès » sur Google et vous verrez.
    Au-delà de la réglementation d’abattage qui n’est pas respectée, les bourreaux se régalent à faire souffrir les bêtes, les règles d’hygiène ….une horreur, mélange d’excréments, de viscères et tout et tout,……Les représentants de l’Etat (services vétérinaires jouxtant l’abattoir), font soit-disant leur travail…..

    Alors il faudra encore des décennies…..comme vous dîtes, combien de tonnes de nourriture, d’émission de gaz et de pollution émises par nos bovins ? et alors la planète ?

    Légumineuses, graines germées, fruits et légumes, oeufs frais, tout cela devrait nous maintenir en bonne santé, non ?

    LÉON TOLSTOÏ
    « S’il cherche sérieusement et sincèrement la voie morale, la première dont l’homme se privera sera la nourriture animale ; car [….] son usage est tout simplement immoral, car il exige une action contraire au sentiment de moralité – l’assassinat – et il n’est provoqué que par la gourmandise, la voracité. »

    • 22 octobre 2015 à 21 h 41 min — Répondre

      Bonjour, et merci de votre participation.
      Voici ma façon de penser: ce que disent les hommes est négligeable par rapport à ce que fait la nature. Sans juger de ce qui est bien ou mal, il y a ce qui est bon ou mauvais. Il est indéniable que nous pouvons, nous savons nous nourrir de viande animale qui est un concentré de matières végétales.
      Je viens de recevoir une patiente en plein désarroi. Elle s’applique à manger bio, a supprimé les produits laitiers, fais attention à tout, pour se retrouver avec une crise d’éternuement suivie d’une violente douleur sous la mâchoire aboutissant à un abcès de la joue.
      En l’examinant, rien de décisif n’apparaît, son médecin non plus ne comprend pas. Antibiotiques et anti-inflammatoires, plus anti-histaminique. Normal, il faut aider son organisme, mais pourquoi cette défaillance?
      « Pourtant je suis végétarienne dit-elle ensuite. »
      Je me tais un long moment et lui explique que c’est elle qui ne résiste pas à l’assaut des bactéries et de leurs toxines. Je ne suis sûr de rien mais pourquoi ne pas aider la nature en la respectant, en lui obéissant. Respecter les animaux c’est bien, mais respecter son corps, c’est bien aussi.
      Elle me promet spontanément qu’elle va de ce pas acheter quelques crevettes et du poisson. La viande rouge, ce n’est pas possible. Bien!
      Alors, morale ou logique?
      Nous sommes, vous et moi, des mammifères omnivores, pas des petits veaux ou des chevrots, pas des gallinacés ni des ruminants.
      Dans 20 000 ans, ils diront en étudiant le contenu de nos assiettes:  » Ils bouffaient vraiment n’importe quoi! »
      Il vaut certes mieux être végétarien et un peu maigre que bon vivant gras et diabétique, mais attention aussi!
      La justesse est le fruit de la logique.
      Doc PaJe

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *